Conformité à la tendance de l’époque.

On a longtemps dit que la mode était une expression sociale, une manière de se montrer digne d’une communauté dans laquelle on vit ou à laquelle on s’est identifié. La mode est ainsi disparate en ce qu’elle reflète divers domaines et groupes sociaux (culturels, économiques…) : artistes, sportifs, religieux ou encore artisans et professionnels. Souvent, elle correspond à une ère, une période bien déterminée.

Plus individuellement parlant, la mode correspond à bien d’autres besoins que celui de l’affirmation de l’appartenance sociale. Il s’agit d’un moyen de se rendre beaux et belles par l’usage d’apparats divers, ou encore d’un moyen qualifiant son appartenance au monde actuel ou moderne… Cela couvre ainsi un bon nombre de choses : le mode vestimentaire, les utilitaires, les moyens de communication, les voitures, etc. Elle apparait ou évolue à différents rythmes selon le secteur ou les articles qu’elle touche.

Mais pour réellement définir la mode, il faut se poser la question ultime : d’où vient-elle ? Des différentes acceptions précédentes, on peut conclure que c’est la société qui façonne la mode. A ses bénéficiaires de la diffuser. Pourtant, comme la société est essentiellement fondée par ses individus, et si tout partait de ces derniers ?

C’est la tendance que l’on crée.

La mode est, au début, une révolution, le bouleversement de divers concepts de différents mondes connexes ou complètement à part (vestimentaire, communication et media…). Une nouvelle idée, un nouveau concept est né quelque part parmi les membres d’une communauté, d’une société, d’une classe sociale… Reconnue et adoptée par une large partie de la société, cette inspiration se matérialise et devient la mode.

On peut prendre l’exemple des professionnels du prêt-à-porter qui imposent leurs créations aux férus de mode, lesquels diffusent la vague auprès des consommateurs lambda. Ce qui n’a été que le fruit d’une impulsion créatrice sur du papier est devenu, souvent le temps d’une publicité, LE mode vestimentaire que la majorité approuve. On peut aussi exemplifier cette affirmation par le phénomène des smartphones qui, d’année en année, change les besoins de mobinautes…

Et si les acteurs (les créateurs) de la mode arrivent à œuvrer dans leur domaine, c’est souvent en prenant comme source l’individu, vous et moi. Chaque personne peut en effet être à la source de la révolution. La nature et le monde moderne offrent bien des moyens, des matériaux, des techniques et des couleurs, pour créer et recréer la mode.