Le mono-sourcil : bientôt de retour à la mode ?

Depuis quelques années, les beauty addicts se préoccupent de plus en plus de leurs sourcils. Si avant, il n'était pas question d'avoir des sourcils broussailleux, ce n'est plus désormais le cas. En effet, si on avait l'habitude d'enlever les sourcils qui dépassent et faire des sourcils coiffés en forme de dragon, de plume, de façon fil barbelé et autre, la plupart des femmes et même les hommes préfèrent avoir du monosourcil broussailleux. D'ailleurs, c'est devenu un vrai phénomène sur les réseaux sociaux depuis quelque temps. Focus sur le sujet.

Qu'est-ce que la synophridie ?

Le synophridie est une implantation anormale des sourcils, lié généralement à des anomalies génétiques. Au lieu d'avoir une zone intersourcilière, la personne qui présente l'anomalie n'en a pas.

Un synophris, connu couramment sous le nom de synophrodie est une présentation assez rare des sourcils. Il s'agit d'une implantation continue et anormale des sourcils. En effet, normalement, une personne doit avoir une zone intersourcilière qui ne possède pas de poils, pour la personne qui présente la synophrodie, ses deux sourcils se réunissent et se convergent. Le plus souvent, ce sont les personnes qui possèdent des sourcils épais qui ont la synophrodie. Il s'agit d'une anomalie qui peut être isolée. Mais la plupart du temps, elle est liée à d'autres problèmes, particulièrement le syndrome de Cornelia de Lange ou syndrome de Branchmann de Lange. Cette anomalie se traduit par de nombreuses malformations congénitales. Cette pilosité peut être également associée au syndrome de Waardenburg, la trichomégalie, la hypertélorisme, le syndrome d'alcoolisation fœtale. Mais si l'on se concentre beaucoup plus sur l'aspect génétique de la synophrodie, une étude a montré qu'un gène est certainement responsable du phénomène. Cela a été montré à l'occasion d'une étude des génomes de plus de 6 000 personnes sud-américaines ayant comme ancêtres des Africains, des Amérindiens ou des Européens. Un groupe de 18 gènes impliqués dans la forme, l'épaisseur du cheveu, la forme, le poil de barbe ainsi que le sourcil. Le monosourcil est également considéré comme remarquable du point de vue de la beauté de la femme dans la Grèce antique ou la Rome antique d'après Madeleine Marsh, qui est une historienne du maquillage. Ainsi, si une femme n'avait pas ce genre de sourcil naturellement, Ovide conseillait de le simuler avec de l'encre.

Qui a relancé la mode du mono-sourcil ?

Depuis quelque temps, le monosourcil est devenu une des nouvelles tendances grâce à la révolution des mannequins qui ont eu assez des moqueries des autres et qui souhaitaient redéfinir les normes de la beauté.

Avant, les gens qui ont un monosourcil étaient considérés comme unique ou même anormale. Ainsi, ils sont sujets de moquerie et autre. Mais avec le temps, c'est devenu une nouvelle tendance. Quand on pense au synophrodis, le visage de Frida Kahlo vient tout de suite en tête. C'est la première femme qui a lancé la révolution concernant le monosourcil. Depuis, c'est devenu un véritable phénomène sur les réseaux sociaux.

Il y a eu aussi Sophia Hadjipanteli, une étudiante de 22 ans, qui est un mannequin durant ses temps libres. Elle est atteinte de ce syndrome rare, mais au début, elle s'est épilé les sourcils, comme la majorité des femmes. Elle a constaté que c'est un peu trop contraignant pour elle, du coup, elle a décidé de colorer ses sourcils. Ce qui fut aussi un grand échec, car ses poils ont été teints en bruns foncés. Elle a su profiter de ce petit défaut pour faire son grand atout, et a décidé de ne plus s'épiler les sourcils. Elle a même lancé un hashtag #UnibrowMovement ou le mouvement du mono sourcil, qui a fait un vrai buzz sur les réseaux sociaux.

Étudiante en art à Brooklyn et mannequin, à 19 ans, Scarlett Costello possède aussi un monosourcil. Elle a choisi d'assumer son synophrodie et d'affirmer sa personnalité avec sa personnalité. D'ailleurs, elle avoue que l'arrivée de la célèbre Cara Delevingne sur les podiums l'a beaucoup aidé. Depuis, elle s'affiche toujours avec ses sourcils naturels. Beaucoup de mannequin ont suivi la révolution, ce qui fait que le monosourcil est devenu une nouvelle tendance.

Comment se débarrasser de son mono-sourcil ?

Pour se débarrasser du mono-sourcil, plusieurs solutions existent : l'enlever avec la cire, la pince à épiler, la crème dépilatoire ou le rasoir. Mais il est aussi possible de recourir au service d'un professionnel. Certaines méthodes permettent d'avoir un résultat plus durable et d'autres non, ainsi, c'est à vous de trouver ce qui vous convient.

Même si le monosourcil femme est une nouvelle tendance, il peut complexer certaines personnes. Pas de panique, car il est tout à fait possible de s'en débarrasser :

  • La cire : c'est une solution à la fois rapide et nette. C'est comme la Rolls-Royce des méthodes d'épilation. Elle est pratique, efficace et permet d'enlever le poil jusqu'à sa racine. Ainsi, votre mono sourcil reste scié pour un certain temps. Pour les novices, il est possible de choisir la cire en forme de bandelette déjà couvertes de cire. Il suffit de le coller sur la peau par la suite.
  • La pince à épiler : c'est une solution parfaite si vous êtes méticuleux. Vous pouvez facilement vous débarrasser de votre mono-sourcil en épilant les poils indésirables. Vous pouvez même modeler le type de sourcil de vos rêves. Cette méthode demande plus de temps et surtout un travail de précision.
  • La crème dépilatoire : on peut dire qu'il s'agit d'une solution magique. Si vous avez peur de la douleur que la cire peut provoquer ou si vous n'avez pas assez de temps pour l'épilation, c'est ce qu'il vous faut. Il suffit d'appliquer la crème et la laisser reposer pendant quelques minutes pour enlever les poils. C'est efficace, mais les poils ne sont pas enlevés à la racine, donc, ils réapparaîtront rapidement.
  • Recourir au service d'un professionnel : c'est une solution parfaite si vous ne souhaitez pas prendre de risques, il est conseillé de voir un professionnel. Les esthéticiennes peuvent proposer l'épilation laser ou l'électrolyse. Ce sont des solutions pratiques, donc, vous pouvez vous débarrasser facilement de vos poils. Avant de le faire, n'oubliez pas de demander l'avis d'un médecin pour savoir si votre peau peut le supporter.